DERNIERES ACTUS :
DERNIERES ARTICLES :
Vous êtes le ème visiteur
depuis le 23-06-2011.


Billet d'humeur

Enregistré le 23/08/2018

Billet d'humeur ...

Au marais de Tardinghen : deux huttes de moins ...

Haut lieu de la chasse du gibier d'eau de notre région, le marais de Tardinghen est, bien évidemment, comme presque partout, en zone de préemption. Ce qui veut dire que dès qu'une hutte est à vendre, le département ou le Conservatoire du Littoral préempte. C'est ainsi que disparaissent peu à peu nos territoires de chasse.

A Tardinghen, voici de nombreuses années, la ténacité de l' ASPCO que présidait alors le regretté Pierre Vanson et la détermination du Maire, Monsieur Paul Cousin, avaient permis d'obtenir une dérogation pour la partie ouest du marais (secteur du Châtelet). Moyennant un engagement de bon entretien de l'acquéreur, le département renonçait à la préemption. Un remarquable accord qui fut alors largement cité en exemple.

Bien sûr, pour le Conservatoire du littoral et sa légendaire boulimie, restait la possibilité des acquisitions à l'amiable ... ce dont il ne se prive pas en toute occasion... mais nous luttions à armes égales, et cet accord permit un certain nombre de transactions entre chasseurs !

Mais le comble, tout dernièrement, deux huttes réputées du marais, appartenant toutes deux au même propriétaire ont été cédées à l'amiable au Conservatoire, alors que les acquéreurs privés ne manquaient pas, et que le vendeur n'ignorait en aucune façon l'existence de cette possibilité de dérogation permettant de céder son bien à un chasseur... puisqu'il en avait lui-même profité voici quelques années en faisant l'acquisition d'une hutte !

Voilà comment, par un manque effarant de cohésion et de solidarité de notre monde de la chasse, ladite chasse disparait peu à peu, faute de territoires.

Triste monde ...


INFOS PRATIQUES :
QUESTIONS-RÉPONSES :
___